Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'Ombre sur la lune

l'ombre sur la lune, agnès mathieu daudé, gallimardEn octobre dernier, au Prix de la page 111, j'ai donné des points à la p.111 de L'Ombre sur la lune, d'Agnès Mathieu-Daudet. Indifférence de mes camarades, quelques railleries même, j’avais l’impression de défendre un tableau figuratif au milieu d’une convention Kandinsky.
Je n'avais pas beaucoup insisté.
Et pourtant mince, je me disais, il y a pourtant quelque chose, dans cette page, sous la légèreté apparente.
Mais pour être sûr de ne pas m’être laissé berner par une simple tension narrative (et je peux te dire elles manquaient sacrément de tension, les pages 111 de 2017), il fallait que je lise le roman entier.

... Eh bien voilà, c'est fait, et me voilà rassuré.
Une ironie douce, une profondeur dans le détachement, un brin d’absurde : j’ai pensé à Julia Deck, à Caroline Lunoir, à Emilie de Turckheim, à... (inscris ici ton auteure préférée dans le genre)
Si j’étais critique je n’hésiterais pas à évoquer une "voix féminine du roman français", ou quelque chose comme ça - un ton en tout cas que je n’ai trouvé dans aucun roman étranger.
Heureusement que je ne suis pas critique.

En tout cas, avec celui-là, vous verrez du pays : la Sicile, Paris, Madrid, Séville, des musées, un stade de foot, un peu de mafia, une Chinoise de deux mètres, une corrida, une aire d'autoroute et des plages désertes : un voyage en première classe.

Écrire un commentaire

Optionnel