Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2006

Belfast (and Furiously)

medium_eureka_street.jpgJ’ai passé le week-end en Irlande du Nord.
Dans mon canapé, dans mon bain, dans le métro, j’étais à Belfast.
Jusqu’ici j’avais toujours détesté les commentaires convenus du style « le roman d’une ville » (vieux truc compassé d'auteur féru de style de littérateur onaniste). Mais là…

Il  y a des personnages, du souffle, de l’humour, l’Histoire, la vie, la mort, de la sagesse et des pains dans la gueule, la vie quoi, de l'amour entre deux bières et un graffiti, quelques morceaux de bravoure et l’intelligence toujours, de la première à la dernière ligne.

Bref ! D'autres vous feront de belles critiques de ce livre, je me contenterai de vous proposer un choix :
- soit prendre un billet pour Belfast, humer la ville et prendre votre temps pour y lire « Eureka Street », de R. McLiam Wilson
- soit foncer chez votre libraire pour voyager tout de suite.

Et maintenant, mignonne, allons donc voir si les hérissons sont élégants…

00:30 Publié dans Livres, etc. | Commentaires (32) | Tags : littérature, irlande, wilson

Commentaires

J'avais pris le second choix.
Et je n'ai pas non plus été déçue.
...
J'avais noté (p.32) :

"Nous parlions comme tous ces gens qui ont envie de faire l'amour mais qui n'ont pas encore abordé le sujet - orfraies, horticulture, natation synchronisée, etc."

Écrit par : LVSFromNowhere | 18/12/2006

Deuxième option, idem. Notamment à cause de la première phrase, "Toutes les histoires sont des histoires d'amour". Soit dit en passant, tous les livres de McLiam Wilson sont à ce niveau, brillants, magnifiques.

Écrit par : A. Dudek | 18/12/2006

J'avais dévoré aussi !!

Écrit par : pandore | 18/12/2006

Je ne suis vraiment pas sûre que les hérissons soient élégant... Mais j'opte par contre sur l'option 1 associée à la 2... C'est-à-dire partir et profiter du trajet pour lire... !

Écrit par : Cafeclope | 18/12/2006

euh moi j'ai regardé le livre, dans votre main, me demandant s'il pouvait dignement faire office de cadeau improvisé...
excusez je peux pas y aller (en Irlande) (et pourtant dieu sait que je l'aime ce pays) je suis dans les comptoirs des îles avec des marins fougueux!

Écrit par : lapetitebrune | 18/12/2006

question subsidiaire... vous l'avez lu en vo ou en vf ? apparemment le traducteur a "sévi" sur tous les autres ouvrages de l'auteur... si vous avez lu en vf et que vous avez aimé, c'est bon signe...

Écrit par : 'strof | 18/12/2006

> LVS : ah, Mary ! J'ai eu un faible pour l'histoire avec la pacifiste Rachel, quelques jolies phrases aussi sur la simplicité qui parfois précède le premier baiser...

> AD/Pandore : décidément... serais-je donc le dernier à n'avoir lu McLiam Wilson ? Comment m'avait-on caché ça tout ce temps ? ;-)
Je laisserai passer un peu de temps et m'attaquerai à un autre roman (un conseil?) en prenant l'option 1...

> Cafeclope : ne pas confondre avec Amélie N. - on n'en lit pas le dixième en un Paris-Belfast (et tant mieux ! ;-)

> Petite Brune : vous, vous avez des choses à raconter... ;-)

> 'Strof : en vf (je n'ai plus le courage de la vo sur des pavés de cette taille!) - la traduction m'a gêné un peu au début - mais par la suite, quelques prouesses louables sur les jeux de mots.

Écrit par : secondflore | 18/12/2006

Hey! Brice Mathieussent est un super traducteur! (Enfin, il a traduit de nombreux bouquins qui m'ont plus, ça a surement un rapport)

Écrit par : tofu | 18/12/2006

Tofu, je te provoque en duel dans l'arrière-salle du Métro Bar, au pistolet. Brice Matthieussent est le pire traducteur que la terre ait porté. Je n'ai jamais lu un livre traduit par Brice Matthieussent qui ne soit pas truffé d'aberrations, de lourdeurs, d'inepties. Je hais cet homme, je le hais, il m'a gâché des tonnes de plaisir de lecture, il a même réussi à rendre Bukowski maladroit et ennuyeux (Au sud de nulle part, Women, Factotum – comme par hasard, tous ses autres livres sont des merveilles), et tant d'autres, tant d'autres auteurs de grant talent rabaissés par sa plume pataude, JE LE HAIS ! Et il a sévi tous azimuts, fourré ses pattes de plouc partout, de manière quasi indélébile (jusqu'à ce qu'un jour tout soit repris par d'autres, un travail de titan). Massacreur. Brice Matthieussent est à la littérature anglophone en France ce que la VF est à Woody Allen, ce que la mayonnaise est au foie gras, ce que la jupe-culotte est à la jolie fille.

Écrit par : Phj. | 18/12/2006

Au flipper ou aux fléchettes (j'ai vu des gens y jouer au fond, bien que je n'ai pas encore exploré ce coin là, je n'y bois que des cafés, pas de quoi aller aux toilettes), si tu veux, parce que mon avis n'est pas à ce point tranché. Comme je le disais, c'est peut être du au fait que j'ai lu plusieurs bouquins qui m'ont plu qu'il avait traduit. Peut être qu'ils m'auraient encore plus plu.
Pource qui est de la mayonnaise au foie gras, l'image est suffisament horrible pour penser que tes propos sont légèrement exagérés! merde, de la mayo sur du foie gras, quand même...

Écrit par : Tofu | 18/12/2006

Pas un Amélie N ? tant mieux je suis loin d'être fan ! Hum...

Écrit par : Cafeclope | 18/12/2006

> Tofu / Phj : humble avis de spectateur de fléchettes - les lourdeurs m'ont gêné au début, puis j'ai oublié le traducteur... N'est-ce pas, au fond, ce qu'on lui demande ?
(euh... Miss Strof, n'hésitez pas à me voler dans les plumes sur vos grands chevaux si je viens de proférer une hérésie, mais savoir s'effacer me semble avant tout signe de finesse...)
Cela dit, si les concordances de temps hasardeuses (tous les flashbacks au passé simple, c'est quand même bizarre) ne sont pas dans la VO, alors je saurai qui supporter devant le tableau de fléchettes...

> Cafeclope : je n'en attendais pas moins de vous
(il faudrait peut-être l'essayer en vo :)

Écrit par : secondflore | 18/12/2006

Ah oui ? Rachel ?!...
(Vous êtes bien surprenant. Jamais où on voudrait vous attendre)

Écrit par : LVSFromNowhere | 18/12/2006

Essayer qui en vo ? Amélie N ou vous même ? Rires;)

Écrit par : Cafeclope | 18/12/2006

Oui, Tofu, je pense qu'ils t'auraient encore plus plu. Cet homme, Brice Matthieussent (je jure que si je le croise un jour, je lui tire une oreille (au hasard) de toutes mes forces (et ce n'est pas peu dire, je suis un véritable monstre, musculairement parlant)), est le Landru de la littérature américaine (mais le pire, pour la conscience, c'est qu'il semble avoir bon goût, ce pignouf, il ne traduit que de bons auteurs). Bref, quoi qu'il en soit, je suis d'accord pour le duel (ni au flipper (j'éprouve toujours une grande tristesse (même si j'aime bien ça, moi-même) à voir des gens de plus de 23 ans jouer au flipper, ça sent le type mal dans sa peau, qui refuse de grandir, le célibataire déprimé ou le mal marié rageur), ni aux fléchettes (trop dangereux, et ensuite on plaide l'accident – je ne suis pas né de la dernière pluie de roses, figure-toi), mais, je ne sais pas, au pierre-feuille-ciseaux, un truc comme ça) au comptoir du Métro Bar, avec 2ndFlore comme arbitre s'il ne craint pas les atmosphères ultra-tendues. Le vendredi 29 à 17h30 ?

Écrit par : Phj. | 19/12/2006

hmmm...J'ai plus de 23 ans et je joue encore (beaucoup!) au flipper. Sûrement mon côté veux garçon mal assumé.

Flore, tu me diras des nouvelles du hérisson! j'ai râlé parce que je trouvais ça cucu au début mais j'ai pleuré à la fin!

Écrit par : lidell | 19/12/2006

> LVS : vous vouliez donc m'attendre quelque part ? quelle nouvelle ! ;-))
(à bientôt, surtout)

> Cafeclope : pas sûr que la traduction m'avantage... quoique.

> Phj : même pas peur ! au contraire, même, tu viens de me rappeler qu'il y a quelques années, petit salarié, j'ai défié mon directeur général au papier-marteau-ciseaux parce qu'il ne voulait pas croire qu'une de mes idées pouvait marcher (j'ai gagné, ça n'a rien changé).
Le hic, c'est que je serai loin du Métro Bar le 29... Mais si les deux protagonistes acceptent d'avancer au 27 ou de repousser au 2 janvier, je suis votre homme.

> Lidell : (et une pensée pour Corinne Charby) 23 ans, c'est l'âge où j'ai compris que décidément je n'arriverais jamais à claquer deux fois de suite.
Alors je me suis mis à papier-marteau-ciseaux.
Pour l'instant, le hérisson part bien. Quelques petites irritations au tout début (mais n'est-ce pas en hérissant qu'on devient hérisson ?), vite balayés par la sagesse de Paloma ou la définition de Manuela l'aristocrate...

Écrit par : secondflore | 19/12/2006

flore, phj, tofu > zetes pas drôles les garçons, comment voulez-vous que j'aie le temps de lire la vf ET la vo d'ici là ??? tsss...

Écrit par : 'strof | 19/12/2006

Je veux bien avancer au 27 (2 janvier = impossible), mais je ne pourrai rester qu'une heure et demie, je ne sais pas si ça suffira à anéantir Tofu (car pour anéantir quelqu'un au pierre-feuille-ciseaux, il faut vraiment du temps).

(Au fait, en passant, une tape amicale entre les omoplates du bon Dudek.)

Écrit par : Phj. | 19/12/2006

Je prends l'option 2 tout de suite. Je prendrai part à la discussion après...

Écrit par : Benoît, membre de la FAPM | 19/12/2006

Ah, voila, on va dire que je me défile.
Le 27 c'est impossible, le 2, c'est peu probable et le 29, c'est bon mais pas plus tard que 19h. le 28 c'est bon aussi.
On est bien d'accord que la feuille bat la pierre, j'ai rencontré des gens qui prétendaient l'inverse...

Écrit par : tofu-manchu | 19/12/2006

> 'Strof : va falloir échantillonner... sauf si c'est un crime puni par la profession ;-)

> Benoît : à très vite, donc... et bonne lecture !

> Phj / Tofu :
Ph, nous ne devons pas avoir la même technique : je suis persuadé que tout se joue dans les premiers échanges... (avec préparation mentale d'une bonne heure il est vrai) mais j'avoue que je n'ai jamais tenté le marathon.
Tofu, la feuille bat la pierre, évidemment. On ne trouve l'inverse que chez quelques esprits tordus et dans un manuel anglo-saxon mal traduit (par qui? je ne sais plus)

Et pour les détails pratiques : le 28 j'ai un train à 17h (vous saurez tout) - si la Fédération Internationale admet les combats en début d'après-midi je peux en être... Mais j'ai des doutes ;-)
Sinon, c'est risqué mais on a déjà vu des parties sans arbitre...
(et je suis prêt à défier le vainqueur !)

Écrit par : secondflore | 19/12/2006

un train le 28 à 17h.... décidément, vous faites rêver, pdf !

Écrit par : Zel | 19/12/2006

"En herissant que l'on devient hérisson." Chapeau bas et verre haut, Flore deuxième du nom.

Écrit par : montal | 19/12/2006

(Oui, j'avais également trouvé ce truc du hérisson hérissant fort élégant.)
Bon, alors pour ce duel (évidemment, la feuille bat la pierre (il y a cependant un problème avec ce jeu, si nous y regardons de plus près : que bat la feuille ? la pierre et le puits; que bat le puits ? la pierre et les ciseaux; que bat la pierre ? les ciseaux; que battent les ciseaux ? la feuille – en résumé, il faut être vraiment nouille pour choisir la pierre ou les ciseaux (n'y a-t-il point quelque chose qui cloche ?))), pour ce duel, donc, comment faire ? 2ndF ne peut pas le 29, et Tofu ne peut pas le 27. Bon, ben, euh, je boirai un coup à votre santé, hein, les gars.

Écrit par : Phj. | 20/12/2006

> Zel : A vot'service, mamzel !

> Montal : eh bien... trinquons !
(euh... C'est en trekkant qu'on devient très con ?)

> PhJ : ouh là, attention - il n'y a pas de puits ! la Fédé ne reconnaît bien sûr que la version à 3 objets. (la variante à 4 objets (avec le puis, donc) est strictement éducative : on peut y jouer avec ses enfants jusqu'à ce qu'ils comprennent qu'il vaut mieux choisir la feuille ou le puits)
Et pour ce duel, c'est triste mais je dois déclarer forfait pour 2006. Santé, donc !
(Et promis : je chercherai des sujets polémiques pour provoquer un duel début 2007. Non mais!)

Écrit par : secondflore | 20/12/2006

Mmm. si la pierre est inutile (elle ne bat que les ciseaux, comme le puits), les ciseaux servent au moins à couper la feuille. Ma théorie c'est que le puits a été rajouté en trop: feuille bat pierre, pierre bat ciseaux, ciseaux bat feuille. C'est un peu plus clair (d'ailleurs le jeu s'appelle papier-ciseaux-caillou).

Écrit par : tofu | 20/12/2006

Merci pour le conseil.
C'est sur ma liste pour le petit tour chez le libraire.
Sinon, je sors d'un voyage très tendre et touchant... dans le Kaboul des années 70.
A ne pas manquer
"Les cerf-volants de Kaboul", de Khaled Hosseini (pocket)

Écrit par : arpenteur | 20/12/2006

hmm... l'échantillonnage n'est pas vraiment banni mais vraiment recommandé... [la traduction est un milieu plein de subtilités]... bah je vous livrerai mon verdict quand j'aurai lu les deux alors... d'ici.. euh... ... ....

Écrit par : 'strof | 20/12/2006

oups... "pas vraiment recommandé" en fait...

Écrit par : miss k. | 20/12/2006

J'ai un souvenir de La musique du père de Dermot Bolger... les romans de John McGahern aussi...

Écrit par : Kill Me Sarah | 21/12/2006

> Tofu : nous nous téléscopâmes, je crois. l'essentiel est d'être d'accord! A bientôt pour un défi?

> Arpenteur : on m'a dit aussi... juste après que je l'ai passé à un ami qui partait à Kaboul.

> 'Strof : je m'en doutais. prenez votre temps, miss... et votre respiration... ;-)

> KMS : les deux me sont inconnus pour l'heure... mais je me les note pour ce voyage irlandais que je me suis promis pour 2007.

Écrit par : secondflore | 22/12/2006

Écrire un commentaire